en fr gr it pl ro tr accueil défis atelier d'écriture boite à outils forum projet
 
 

Thème " Défi "Energie grise" "

Sujet : Construire le scénario du défi "Energie Grise"

Pour chaque défi :
suivre la démarche proposée dans le défi "mise en veille" :enquête, bilan,plan d’action ,réaction
construire des questions, imaginer des animations, publier les documents dans le forum et echange avec les partenaires:échéance fin octobre
tester le défi avec les élèves et envoyer un scénario complet à INFOREF pour la mise forme sur le web

Posté par: Zlata Selak (BE) le 20-10-2008 à 14:12

[ répondre ]




Réponse de Guy-Michel JACQUES (BE) le 31-10-2008 à 13:37 :

Situation de départ : chaque aliment parcourt en moyenne 2000 km avant de se retropuver dans nos assiettes. Chez nous, la pomme la plus vendue sur la marché est la Granny Smith venant d'Afrique du sud (10 000 km) alors que des arbres croulent sous les fruits qui ne seront jamais cueillis.
Le défi consiste donc à faire prendre consciences à nos élèves de ce problème en organisant une journée "croquons un fruit du terroir".
Préalable : informer tous les élèves et leurs parents du "pourquoi" et du "comment" de cette action. Cette phase est réalisée au moyen d'affiches, d'une lettre aux prents et d'une sensibilisation orale : les élèves de l'éco-comité sont passés dans toutes les classes afin de présenter l'action.
Réalisation : durant une journée, on vend à l'école des pommes "de chez nous" (au prix coutant).
Résultats : en quelques minutes, nous avons vendu plus de 300 pommes. beaucoup d'élèves ont trouvé que le goût des pommes de chez nous était meilleur que celles "du magasin" et ont souhaité que l'expérience devienne habitude quotidienne. Sans doute un certain nombre d'entre eux se sont-ils souvenus qu'une pomme "étrangère" envoie 36 grammes de CO2 dans l'atmosphère et que donc cette action, si minime soit-elle, allait dans le sens du dévelloppement durable.
N'oublions pas que pour chaque élève sensibilisé, c'est une famille qui se rend compte du problème et par effet boule neige, on touche ainsi des centaiens de personnes et que donc, si l'on fait l'effort de "manger local et de saison", les 36 grammes de CO2 de chaque pomme deviennent vite des tonnes de CO2 en mois dans l'atmosphère.


Réponse de Nathalie Gilly (BE) le 29-10-2008 à 12:53 :

Bonjour,

Pour lancer le débat, voici un lien vers un article généraliste du réseau éco-consommation, qui est très clair au niveau du concept: http://www.ecoconso.be/spip.php?article273.



  <