en fr gr it pl ro tr accueil défis atelier d'écriture boite à outils forum projet
 
 

- 3ème chapitre -


Une soirée mouvementée

 

1er chapitre rédigé par (Nichita Stanescu, RO)

13 janvier 2010.

C'est l'anniversaire de mon père. Nous attendons des invités, qui veulent assister aussi au match entre la France et la Roumanie, qui a lieu dans le cadre du Championnat Européen de football.

Soudain, les lumières du stade s'éteignent, les gens s'inquiètent. L'écran géant de télévision du stade explose, on entend les alarmes des pompiers. Tout de suite après, les alarmes des ambulances. Les gens se précipitent vers les sorties. Certains tombent. Dans la peur générale, les gens abandonnent le stade dans un grand désordre.

En même temps, dans ma maison, les invités sont inquiets et ne comprennent pas ce qui est arrivé dans le stade. Deux minutes après, dans toute la maison, les lumières s'éteignent et le poste de télévision explose. Chez moi s'installe la panique. Nous cherchons des bougies et des lanternes pour faire de la lumière et ma mère tente de calmer les invités. La fête doit continuer, mais comment ?


 

2ème chapitre rédigé par Bugheanu Catalin, Ilie Marius, Stoica Alexandru, Stoica Gratiela (Nichita Stanescu, RO)

Ailleurs , le même étonnement face au même évenement.

Dans la maison de la famille Carnot.Ils sont nos voisins . Ils n'étaient pas chez nous car ils savaient qu'il y aurait du monde et ils avient quelque chose de spécial à voir à la télé.
Cette famille qui était la parente d'un joueur très important. L’'atmosphère était très tendue. Devant la télé ,la famille regarde le match .Cette famille habite la Roumanie,dans un petit village.
Après une heure depuis le début de la partie ,le grand terrain de football est sans éclairages .Les organisateurs ont cru que c'était un problème de moment,et qui serait résolu immédiatement .Mais le temps passe et le problème persiste .Mais quand le terrain est devenu obscur ,la panique s’installe dans les coeurs des gens .A l'aide de la sécurité ,les gens ont trouvé la sortie .Mais la panique et la crainte, quand ils ont vu l'obscurité dans laquelle était plongée la ville, sont revenues .
Les gens qui regardaient le match à la télé ,étaient plus paniqués,parce que ils ne savaient pas ce qui s’ était passé sur le terrain .Maintenant la télé n’est qu’une tache noire .Après 2 heures environ , la même panne d'électricité règne .Les Carnot n'ont pas le moral.
Le jour suivant .
Pas de courant électrique. La radio et la télé sont muettes .Les électriciens et des spécialistes s’affairent partout sans aucun résultat visible.
Dans la maison de famille Carnot.
Cette famille apprend avec regret que le problème est de très grande échelle et qu’il ne pourrait pas être vite résolu .
Après trois autres jours ,ils ont réalisé que l'électricité ne viendrait pas trop bientôt .Les enfants ,Léonard et Nadine , sont curieux et excités par cette situation inattendue . Comme ils aiment la physique ils pensent se rendre utiles .Nous travaillons enseble. Mais …sans aucun succès . Nos parents entendent que les spécialistes ont du donner leur langue au chat car le problème n’était point là où ils cherchaient . Apparemment ,toute l’Europe est affectée par cette panne mais c’est un problème de sources et pasun court-circuit comme ils avaient pensé.
Deux autres jours passent .Nous sommes le 18 janvier. Aucun remède n’est trouvé . Pire . On dit même qu’il n’y en a point .
Nadine et Léonard pensent qu'il vaut mieux produire de l’électricité à petite échelle , utilisant les ressources sur place , pour faire face à la situation . Ils montent au grenier . Ils y trouvent de vieux livres, qui semblent répondre à leur problème .Ils vont au lycée et avec leurs professeurs ils font un travail d’observation , d’analyse et ensuite ils bâtissent un projet d’actions .De notre coté nous allons à notre école et après on se partage les réposes.
Un jour, leur professeur de physique leur apprend comment se servir des batteries de voiture ou de camions pour faire plus vite , pour éclairer le soir . .
Mais leurs professeurs leur disent , comme les no^tres , qu’on doit envisager de vivre autrement car s’il n’y a plus de ressources .Il faut éliminer , les consommateurs inutiles .Bref, qu’il faudrait revenir à une vie plus simple et plus saine .

D’ailleurs nos parents discutent avec eux , de la même façon . Cela ne serait pas facile mais possible pour assurer un minimum de confort. D’autres mesures concernent une meilleure utilisation de la cave pour les provisions . Nadine aide sa maman à tout organiser . Elles travaillent ensemble , elles préparent le dîner. Léonard et son papa se préoccupent des transistors et comme il n’y a plus d’ordinateur , ils font du sport , il se promènent même dans la forêt . On se promène souvent ensemble.

La vie change de rythme dans cette famille .Comme dans la no^tre. C’est partout pareil .
Les gens s'imposent à avoir le moral et ils savent qu’ils trouveront la solution à la crise . D’ailleurs cette crise est vécue comme un exercice pour corriger les erreurs du passé .On était trop branché , on était devenu superficiels . Ce moment nous fait réfléchir . En plus il y a un sentiment de solidarité humaine qui n’était pas visible avant . Les gens se partagent leurs découvertes . Il n’y a plus de concurrence . Une sorte de fraternité humaine semble naître dans ce contexte difficile .
La famille Carnot a de bons voisins .Nous! Ils sont eux-mêmes considérés comme de bons voisins . Dans ces circonstances chacun fait preuve de bonne volonté et de générosité. Une fois la crise passée , nous saurons mieux vivre ensemble.


 

Retour | Vers les chapitres 3